Le laboratoire PRISME est un laboratoire de l'université d'Orléans, il est partenaire du programme Horizon Hydrogène Energie

Le laboratoire PRISME est un laboratoire de l'université d'Orléans, avec comme établissement secondaire ENSI Bourges, labellisé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (UPRES n°4229). 102 enseignants-chercheurs, 70 doctorants et 8 ingénieurs, techniciens, administratifs travaillent au sein de ce laboratoire.

La vocation du laboratoire PRISME est pluridisciplinaire dans le domaine général des sciences pour l’Ingénieur sur un large spectre de champs disciplinaires incluant la combustion dans les moteurs, l’énergétique, l’aérodynamique, la mécanique des matériaux, le traitement du signal et de l’image, l’automatique et la robotique.

Le laboratoire est structuré avec des pôles scientifiques organisés en axes thématiques:

  • Le pôle Fluides, Mécanique, Matériaux et Energétique (F2ME) développe des actions de recherche dans le domaine des transports (automobile, aéronautique), le domaine des systèmes énergétiques (combustion, matériaux énergétiques, matériaux haute température, etc) mais aussi dans le génie civil (matériaux pour les constructions, etc). L’impact environnemental est l’un des objectifs communs : cela va par exemple, des émissions d’espèces polluantes dues à des combustions contrôlées ou non (motorisation, explosion…) à la fiabilité des structures (risques) et l’emploi de nouveaux matériaux.
  • Le pôle Images, Robotiques, Automatique et Signal (IRAuS) développe des actions de recherche concernant l’ingénierie des systèmes et les systèmes de traitement de l’information. Les domaines d’applications sont multiples puisque cette spécification scientifique peut intervenir dans touts les volets des sciences pour l’ingénieur.

Activités autour du programme H2E

L’étude consiste à analyser l’influence de la taille d’évent en fonction de la position d’amorçage, la richesse du mélange, et l’influence d’obstacles placés à l’intérieur du confinement sur la surpression générée par l’explosion, la vitesse et la longueur de flamme.

Le dispositif expérimental est constitué d’une structure en plexiglas cubique d’arrête 15 cm remplie d’un mélange hydrogène/air homogène. La déflagration de ce mélange est initiée par une étincelle électrique positionnée à l’intérieur du confinement. La visualisation de la propagation de la flamme est assurée par une caméra rapide. Les profils de surpression sont relevés à différentes distances de la source d’amorçage, par l’intermédiaire de capteurs de pression et de microphones.


Plus d'info sur http://www.univ-orleans.fr/prisme/

PRISME

CONTACTS | PLAN DU SITE | SITES PARTENAIRES | FAQ | MENTIONS LEGALES