LEPMI

Le Laboratoire d'Electrochimie et de Physicochimie des Matériaux et des Interfaces (LEPMI) regroupe environ 70 chercheurs et enseignants-chercheurs. Ses domaines de compétences s’articulent autour de trois thèmes : l'énergie, l'environnement et la micro/nano technologie. Ces thèmes sont actuellement développés au sein de six équipes structurées autour de moyens et problématiques communes.

Le LEPMI est impliqué dans divers pôles de compétitivités: TENERRDIS dans le domaine de l'énergie, AXELERA pour les nouveaux matériaux, PLASTIPOLIS pour la mise en œuvre des polymères et MINALOGIC sur le thème des puces électroniques miniaturisées. Concernant l'énergie solaire, le laboratoire est intégré dans l'Institut National de l'Energie Solaire (INES), ainsi que dans l'Institut Carnot "Energies du Futur". Il participe à la fédération CNRS FédESol et au réseau NANORGASOL. L'excellence de ces activités de recherche a été reconnue récemment au travers de son implication dans le Laboratoire d'Excellence CEMAM.


L'équipe Matériaux Organiques à Propriétés Spécifiques (LMOPS) du LEPMI

L'équipe a rejoint le LEPMI le 1er Janvier 2011 et fait partie de l’Université de Savoie. Ses locaux de recherche se situent dans le bâtiment Hélios de l’INES.

Les travaux de recherche qui sont développés au sein de cette équipe sont centrés sur : la conception et la synthèse de polymères à propriétés spécifiques, la compréhension des relations entre architecture multiéchelles et propriétés physiques des systèmes polymères ainsi que sur les mécanismes régissant leur comportement à long terme, le développement d’outils d’analyse innovants (relaxométrie, spectroscopie d’annihilation des positons), et la modélisation multiéchelles des propriétés des matériaux basés sur l’architecture réelle. Ces divers outils sont mis au service des secteurs d'application ou de valorisation suivants : les énergies renouvelables (piles à combustible, cellules solaires photovoltaïques organiques, stockage de l'énergie), l'environnement (capture du CO2) et la microélectronique.

Une dizaine de personnes (ETP) travaille sur la thématique des pile à combustible.

Le travail réalisé vise à l’étude et au suivi de performance :
1. de l’AME dans son ensemble en pile ou ex situ : détection de trous dans la membrane, défauts aux interfaces entre couche active et membrane, hétérogénéités de comportement intra et inter AME
2. des plaques bipolaires : optimisation des formulations, comportement électrique, modélisation du comportement mécanique individuel ou en stack
3. des GDL : propriétés électriques, résistance de contact, gestion de l’eau
4. du ionomère de la couche active : caractérisation par extraction, mécanisme de dégradation en fonctionnement, simulation ex situ de comportement
5. de la membrane PFSA : influence de l’IEC sur les propriétés, mécanismes de dégradation, contamination cationique, résistance à la propagation de fissures


 


L’équipe Electrochimie des Systèmes Métalliques – Electrocatalyse du LEPMI

Depuis plus de vingt ans, l’équipe Electrochimie des Systèmes Métalliques et Electrocatalyse (ESME) développe une expertise en électrocatalyse sur des électrocatalyseurs supportés sur carbones de grande aire spécifique pour applications énergétiques (électrocatalyseurs et électrodes de PEMFC). Ces travaux ont permis de développer une large sphère de compétences autour des caractérisations physicochimiques et électrochimiques de nanoparticules de platine ou de ses alliages supportées sur divers substrats carbonés ou non (noirs, aérogels et xérogels de carbones, oxydes métalliques).

En particulier, l’équipe ESME s’intéresse au lien entre structure-composition et réactivité de ces nanoparticules, ce qui est particulièrement important pour les aspects « durabilité », car ces objets évoluent lors de leur fonctionnement en PEMFC.

Dans ce contexte, notre apport au projet H2E est

  • de caractériser (expertiser) les matériaux de couche active de PEMFC après fonctionnement dans les systèmes Axane,
  • déterminer les mécanismes ayant conduit aux dégradations observées et leur conséquence sur l’activité des matériaux et leurs assemblages pour finalement 
  • proposer des stratégies (matériaux ou système) compatibles avec une meilleure durée de vie des PEMFC d’Axane.

Plus d'info sur lepmi.grenoble-inp.fr

 


CONTACTS | PLAN DU SITE | SITES PARTENAIRES | FAQ | MENTIONS LEGALES